L’Aïkido propose une résolution des conflits selon le principe de non opposition. Il amène chacun à développer de façon plus ou moins subtile, une conscience simultanée de soi et de l’autre. Conscience qui permet à chaque pratiquant, selon ses possibilités de découvrir la place où il devient possible de contrôler l’action de l’autre sans se mettre en danger.

L’efficacité de cette approche du conflit, confirmée en situation d’agression corporelle, l’est tout autant sur le plan métaphorique du conflit verbal. Dans ce contexte il ne s’agit ni de gagner ni de perdre, il n’existe ni vainqueur ni vaincu. Ceci nous ouvre bien des perspectives quant aux solutions à mettre en place pour une résolution des conflits dans un souci de bienveillance (site officiel de la Fédération Française d’Aïkido et de Budo).