Gestion du stress et des conflits

Objectifs :
  • Repérer les situations difficiles à l’aide d’apports théoriques et de mises en situation.
  • Gérer les moments stressants et conflictuels par l’apprentissage de techniques corporelles et respiratoires.

 

Femme stréssé au travailL’ensemble de la formation se déroule sur deux jours. Elle a pour objectif  l’appropriation par chaque stagiaire des techniques proposées. Le déroulement des journées est susceptible de modification en fonction des groupes.
Pour permettre une meilleure prise en compte des singularités, les séances sont conduites par deux formateurs.
Les exercices corporels suivent une progression et sont adaptés à chacun. Ils ne requièrent pas de disposition particulière. Par contre une tenue souple est nécessaire.

Les séquences comportent des temps d’échange sur :
  • Les ressentis lors des exercices.
  • Les liens effectués avec les situations professionnelles.
  • Les appropriations individuelles.
  • Les références théoriques nécessaires.

CONTENU DE LA FORMATION :

  • Repérage et distinction des notions d’agressivité, d’agression, de violence et de conflits.
  • Compréhension des mécanismes du stress, identification des sources du stress, prise de conscience des conséquences individuelles et collectives d’un niveau élevé de stress.
  • Apprentissage des solutions permettant de réduire son niveau de stress et de prendre du recul dans des situations complexes émotionnellement.
Séquence de pratique corporelle :
  • Mise en place d’exercices visant à la réalisation d’une attitude physique et mentale stable (shisei).
  • Mise en pratique de la respiration ventrale
  • Étude des appuis (debout et assis).
  • Apprentissage de déplacements et d’esquives.
  • Réalisation de techniques de contrôles adaptées à diverses situations d’agressions dans un contexte professionnel.
  • Étude des notions de distance, d’espace et de temps dans la relation à l’autre et aux autres.

Les différentes séquences sont entrecoupées de périodes de retour sur soi, de méditation, de respiration et d’échange. En effet, il ne s’agit pas de pratiquer de la self défense mais d’instaurer avec les stagiaires un dialogue sur leurs ressentis au cours des exercices proposés. Le parti pris de notre démarche est que toute acquisition n’est exploitable qu’à la condition de passer par le corps selon un travail de conscience.

Temps d’échange :
  • Pour un feedback sur les perceptions, les ressentis lors des exercices.
  • Pour effectuer des liens entre le champ corporel et celui du verbal.
  • Pour apporter, si besoins est, des éléments théoriques supplémentaires.
  • Pour transporter les acquis dans le champ professionnel.